Australie : les réserves d’eau potable s’amenuisent

L’alerte retentit en Australie suite à l’assèchement des terres et la rareté de l’eau potable. En effet, de Queens jusqu’à Sydney, plus d’une dizaine de villes et de terres se rapprochent dangereusement du « Day Zero ». Ce terme désigne le jour où la dernière goutte d’eau potable aura disparu de la terre.

Les changements climatiques sont plus durs en Australie, et cette grande pénurie d’eau n’arrange guère la situation sociale et environnementale de ce pays.

Une situation critique

Une situation critique

Les sécheresses et les inondations sont monnaie courante en Australie, mais la situation actuelle a atteint un seuil critique. Cette sécheresse prend une ampleur gigantesque, à tel point que plusieurs villes voient leurs ressources en eau s’amenuiser de jour en jour.

À ce rythme, ces villes seront complètement asséchées à la fin de l’année. Cette pénurie d’eau oblige les habitants à se déplacer, et l’Australie sera remplie de villes fantômes dans quelques années.

Plusieurs agriculteurs se plaignent de la situation actuelle, car ils sont obligés d’interrompre leurs activités à cause de la pénurie d’eau. Pour survivre, certains agriculteurs acheminent de l’eau par camion afin d’assurer une bonne production. D’autres préfèrent louer des terres dans les régions qui ne sont pas touchées par la sécheresse.

Vu que leur survie dépend de leurs cultures, la plupart des agriculteurs souffrent de problèmes de santé mentale et de stress aigu. Cette situation alarmante n’est autre que le fruit du bouleversement écologique provoqué par l’Homme.

Une solution de sauvetage

transporter un iceberg en Afrique du Sud

Transporter un iceberg en Afrique du Sud

L’urgence de la situation fait monter la pression chez les autorités et la population australienne. Avec des ressources asséchées, la solution envisageable est de transporter de l’eau. Cette idée semble farfelue, mais elle a déjà été considérée, autrefois, dans le cas d’un autre pays. En effet, il été envisagé de transporter un iceberg en Afrique du Sud en cas de grande nécessité.

Dans le cas de l’Australie, les autorités rassurent la population par l’élaboration d’un projet de construction de canaux et la mise en place de forage. L’eau des rivières sera sujette à des réglementations plus rigides, notamment pour l’irrigation. Afin de ravitailler les villes, les autorités locales devront transporter l’eau potable par camions. Une entreprise assez onéreuse, mais qui ne durera qu’une année environ.

Malheureusement, la mise en place de ces mesures prendra du temps, et la population locale devra souffrir pendant une certaine période. Soucieux de soutenir le secteur minier du pays, le gouvernement australien a refusé de prioriser la lutte contre le changement climatique, sous prétexte que cela nuirait à la croissance économique.

Postez votre commentaire +

Aucune réaction

Postez votre commentaire