L’homme politique au cœur des astuces du lobbying

L’activité de lobbying consiste à exercer une certaine influence par plusieurs biais auprès des décideurs ou des personnes qui instruisent un dossier. L’homme politique est donc nécessairement la personne vers qui convergent les actions car il est celui qui a un poids aussi bien sur l’opinion publique que sur l’élaboration des lois.

L’acteur principal

Le politicien reçoit les différentes recommandations ou présentations des acteurs concernés par une décision via leur agence de lobbying comme APC par exemple mais ce n’est pas les lobbyistes qui vont avoir le pouvoir d’aller dans un sens ou dans l’autre.

En effet, c’est bien le décideur public qui va élaborer des lois ou des décrets. Il tiendra compte des données avancées par les agences lobbyistes et va alors agir dans l’intérêt général d’où l’importance d’une concertation entre les différentes parties pour avoir connaissance de tous les points de vue.

Ceci explique que les professionnels en lobbying doivent connaître avec exactitude les rouages politiques, l’agenda décisionnaire et effectuent un travail de reconnaissance particulièrement développé des interlocuteurs avec qui ils vont devoir traiter car le contact avec le politicien représente l’aboutissement de tout le travail fait en amont avec le client qui souhaite défendre ses droits.

De nouveaux experts

La nécessité de connaître parfaitement le domaine politique a eu pour effet de séduire certaines personnes dont le mandat est arrivé à son terme. Il s’agit d’élus comme de ministres qui ont une connaissance parfaite du milieu et représentent donc un atout de poids pour les agences qui décident de les intégrer dans leur équipe. Ils apportent une vision supplémentaire qui va permettre au travail d’équipe d’être plus efficace grâce aux informations que ce membre aura avancées.

De plus, cette personne issue de la sphère politique emmène avec lui son réseau et un joli portefeuille de relations qui vont pouvoir servir par la suite, en fonction des dossiers instruits, de posséder les coordonnées de la personne à qui s’adresser. De préférence, on enverra alors la personne qui connaît l’interlocuteur puisque des liens existent déjà entre elles.

L’homme politique comme nouveau lobbyiste permet de montrer que cette pratique a avant tout pour objectif de faire valoir des causes qui sont essentielles. En effet, l’ancien acteur de la vie politique connaît la position des personnes en place et va donc transmettre de la connaissance sur différents dossiers afin qu’ils prennent une décision réfléchie. Dans ce cas de figure, les deux paraissent donc complémentaires.

Postez votre commentaire +

1 réaction

  1. flexman@deguisement armee morphsuits

    Merci pour l’article. Tout à fait d’accords avec vous la politique est malheureusement beaucoup trop lié aux lobbying. Quid de l’indépendance ?

    Au plaisir de vous lire.

Postez votre commentaire