Talk to pay, le paiement par message vocal lancé par Banque Postale

La Banque Postal vient de mettre en place, un nouveau service révolutionnaire afin de faciliter les paiements en ligne. A la place du code de validation par SMS, il est désormais possible d’effectuer cette opération par reconnaissance vocale. Ce qui est beaucoup plus pratique.

Ce dispositif d’authentification est le fruit de cinq années de travail. Test après test, le projet a fini par aboutir. Avec cet outil innovant, il sera plus facile de lutter contre la fraude dans les paiements en ligne, car seule la voix du titulaire de compte peut valider pour finaliser un achat.

Le service « Talk to pay » débarque dans l’Hexagone au profit des clients de la Banque Postale, une première en France. Il est surtout réservé aux achats sur internet. C’est une alternative au mot de passe. Ainsi, il suffit d’émettre un code vocal pour sécuriser tous vos achats en ligne.

Comment fonctionne Talk to pay ?

Pour bénéficier de ce nouveau mode de paiement, il faut d’abord télécharger une application et enregistrer une phrase type. Cette dernière va déclencher le remplissage automatisé du formulaire de paiement par carte bancaire. Ainsi, plus besoin de taper le nom, le numéro de carte et la date de sa validité ! Dès qu’un internaute souhaite réaliser un achat sur une boutique virtuelle, il recevra un appel vocal sur son téléphone portable. Pour s’identifier, il devra prononcer la phrase type choisie pour être reconnue.

Afin de sécuriser la transaction et éviter les risques de pishing, le code à 3 chiffres inscrit au dos de la carte est remplacé par un code aléatoire à usage unique indique la Banque Postale, premier précurseur du paiement par reconnaissance vocale en France. Grâce à ce code à 3 chiffres, il est possible de valider la transaction.

Un système ultra sécurisé

L’établissement tient à rassurer sa clientèle sur l’efficacité du système. « Le dispositif est sensible à la perte de voix, si vous êtes enrhumé, il est aussi résistant au bruit ambiant » garantissait un responsable de la Banque Postale.

Cette enseigne ne sera pas la seule à jouir de cette nouvelle fonctionnalité, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a également donné le feu vert à neufs autre établissements bancaires souhaitant expérimenter la reconnaissance vocale, mais uniquement pour une durée d’un an pour commencer.

Si le service est concluant et ne présente aucune faille, son utilisation pourra être autorisée sur le long terme. Pour l’heure, le service de paiement par message vocal est mis à l’épreuve bien qu’il soit déjà opérationnel depuis début juin chez la Banque Postale.

Postez votre commentaire +

Aucune réaction

Postez votre commentaire