La transpiration : les remèdes naturels pour atténuer les sueurs excessives

La transpiration est un phénomène naturel tout à fait normal et qui assure le bon fonctionnement de l’organisme. Grâce à cela, le corps maintient sa température corporelle à 37 °C et évacue les toxines.

Cependant, une sueur trop abondante associée à des odeurs dérangeantes peut devenir assez gênante, surtout en public. Voici plusieurs techniques naturelles qui permettent de limiter ce phénomène.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude ou de sodium bloque la prolifération de bactéries qui sont responsables de la dégradation des composants de la transpiration.

En effet, à l’origine la sueur est inodore puisqu’elle est composée d’eau et de sel. Ce sont les bactéries qui favorisent cette manifestation. Il minimise également l’acidité propice à l’émanation des odeurs.

Cette poudre absorbante convient parfaitement à toutes les zones qui transpirent facilement à savoir les aisselles, les pieds ou encore le dos. Son utilisation est simple, mais multiple.

En premier lieu, il suffit d’en mélanger au creux de la main en ajoutant un peu d’eau. Tamponnez l’ensemble avec un gant de toilette humide et appliquez sous l’aisselle. Certaines personnes rajoutent une goutte d’huile essentielle de tea tree ou de palmarosa pour améliorer son effet antibactérien.

Vous pouvez aussi mettre la solution de bicarbonate de soude dans un pulvérisateur ou juste humidifier les mains, mettre le produit et passer sur la zone concernée à plusieurs reprises.

En ce qui concerne son dosage, utilisez-le sur une peau propre c’est-à-dire après la douche. Si vous constatez qu’il y a une irritation, espacez ou cessez directement les applications pour ne pas engendrer des maladies graves. Ce déodorant naturel peut être adapté aux peaux sensibles, car il possède une propriété hypoallergénique.

Il respecte l’épiderme en éliminant efficacement les toxines. D’ailleurs, ce produit est dépourvu de colorant, sans parfum, ni de produits de synthèse.

Le concombre

Le concombre

Peu de gens savent que le concombre peut aussi aider à lutter contre la sudation excessive et les odeurs. C’est un désodorisant naturel très efficace.

Son effet astringent agit sur les pores en les resserrant davantage. Au final, il y a moins de production de transpiration.

Coupez-le en rondelles et frottez directement sous les aisselles. Tous les soirs, vous pouvez aussi y déposer les tranches en laissant poser pendant 5 minutes.

Cependant, l’action n’est pas immédiate, contrairement au bicarbonate de soude ou de la pierre d’alun. Vous constaterez une baisse de la transpiration après quelques jours d’usage.

Ainsi, lorsque vous faites vos provisions hebdomadaires, choisissez les concombres pleins de jus.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est un excellent désodorisant naturel. Ses propriétés astringentes permettent de mieux régulariser la sudation.

De plus, ce produit détient des vertus antiseptiques qui neutralisent la multiplication des microbes et des bactéries.

Pour bénéficier de ses bienfaits, il suffit d’imbiber deux cotons avec ce liquide et de le mettre sous les aisselles propres.

Laissez poser durant 20 minutes et rincez. De préférence, adoptez cette technique juste avant de dormir.

Le citron

Le citron

Le citron est un remède naturel qui réduit la sudation excessive. Il extermine les bactéries et les odeurs présentes à la surface de la peau. Pour ce faire, coupez un citron en deux ou en plusieurs rondelles.

Ensuite, frottez-le sous les aisselles. Le tour est joué. Si vous avez fraîchement épilé cette région, cette application peu légèrement piquée. Mais, il n’y a rien de mal à cela.

Vous pouvez en mettre tous les matins ou les soirs après le bain.

L’aloe vera

L’aloe vera

Cette plante miraculeuse conserve un effet astringent, capable de resserrer les pores. Elle limite la prolifération des bactéries ce qui élimine définitivement les mauvaises odeurs lors d’une transpiration excessive.

À part cela, l’aloe vera rééquilibre le pH de la membrane cutanée. D’ailleurs, il possède des vertus purifiantes, hydratantes et antiseptiques. C’est pour ces nombreuses raisons que cette plante est présente dans la majorité des déodorants.

Pour traiter une sudation excessive, il est recommandé d’appliquer directement le gel sous les aisselles.

Les gestes faciles à adopter pour moins transpirer

moins transpirer

Oubliez définitivement les vêtements en matière synthétique et trop étroite. Ils favorisent et retiennent la transpiration. Au final, ces habillements provoquent des odeurs désagréables ou pire, des infections cutanées. Portez plutôt des tenues en laine, en lin ou en coton. Ils facilitent l’évaporation de la sueur.

Ensuite, vous devez adopter une alimentation bien adaptée en évitant le tabac, l’alcool, les nourritures à base de caféine et les épices. Ce genre de produit stimule rapidement la production de sueur.

Réalisez une toilette, une à deux fois par jour, des zones sujettes à la transpiration en utilisant un savon médical bactéricide. Séchez bien les pieds et les aisselles afin d’évider l’apparition de mycoses. Toujours d’un point de vue hygiénique, épilez-vous et rasez les poils régulièrement.

Si vous le voulez, optez pour des absorbeurs d’odeur ou de protections adhésives. Généralement, ils se placent sous les aisselles ou dans les chaussures.

Ce genre d’accessoire diminue les odeurs, la colonisation bactérienne et le contact direct sur la peau. Ainsi, vos vêtements éviteront une usure prématurée.

Postez votre commentaire +

Aucune réaction

Postez votre commentaire