Comprendre la perte d’appétit chez les enfants

La perte d’appétit ne doit pas mener à la panique. Il arrive qu’à un moment donné, l’enfant refuse catégoriquement de manger, alors qu’il a toujours savouré ses repas avant ?

Avant de vous affoler, recherchez plutôt l’origine de ce refus afin d’y remédier rapidement sans consulter votre pédiatre.

Voici quelques idées qui pourraient vous aider.

Les causes du refus de manger

refus de manger

Cette situation peut avoir de multiples causes. Votre enfant est malade ? Il a de la fièvre ? Il a mal à la gorge ? A moins qu’il ne présente des éruptions cutanées ? Dans ce cas, c’est tout à fait normal s’il n’ait pas envie de manger. Les infections virales ou bactériennes, l’intolérance digestive aux protéines de lait ou au gluten, ainsi que l’alimentation inadaptée peuvent aussi être à l’origine de la perte d’appétit chez les enfants de bas âge. Dans ce cas-là, il faut immédiatement voir un médecin.

Par contre, si vous constatez que votre petit est en parfaite santé alors qu’il mange très peu, cela peut avoir une tout autre raison. Généralement, l’enfant perd son appétit lorsqu’il consomme quelque chose entre les repas. Les jus de fruit ou autres formes de liquides coupent également l’envie de manger.

Sachez tout de même que l’appétit varie en fonction de l’âge, du niveau d’énergie, de la période de croissance et du tempérament de votre bambin. Selon les propos du Dr. Sylvie Hubinois, pédiatre et présidente de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) : « La première année, l’enfant connaît une phase de croissance très rapide qui l’emmène à prendre environ 25 cm et tripler son poids. Cette phase de croissance ralentit ensuite entre 12 mois et 2 ans ce qui explique que les enfants aient moins besoin de manger ».

Comment attiser l’appétit des enfants ?

appétit de l'enfant

Le premier réflexe que vous devez avoir est de considérer le poids de votre enfant. Vérifiez s’il maigrit ou pas. Voici quelques astuces à adopter pour attiser l’appétit de votre bout de chou.

Servez-lui des petites portions fréquemment. Mieux vaut consommer cinq à six collations riches et plus petites que de manger de la nourriture bourrative. Introduisez tous les aliments des quatre groupes alimentaires lorsque vous préparez son repas. Par exemple : mettez des produits à grains complets comme les céréales, le pain ou le riz.

Donnez-lui également des produits enrichis en fer et en vitamines.

N’oubliez pas de lui faire manger beaucoup de fruits et légumes, mais toujours en petites portions. De même pour les produits laitiers qui offrent un équilibre de protéines, de glucides, de calcium, de vitamine D et de matières grasses. Et pour terminer, privilégiez les viandes maigres, le tofu, le poisson, la volaille, les fèves et les lentilles dans son assiette.

Si vous voulez introduire un nouvel aliment dans son régime, faites-le petit à petit. Ainsi si votre enfant refuse ou qu’il n’aime pas, essayez un autre jour. Ne perdez pas patience ! Évitez surtout de le forcer à manger, car cela risque de le décourager à manger cet aliment dans le futur. En revanche, ne lui donnez pas un autre plat à la place. Reconsidérez et variez votre façon de cuisiner au lieu de voir midi à 14 heures.

Quelques recommandations à considérer

peser son enfant

Pour savoir si votre enfant est en bonne santé malgré le fait qu’il mange très peu, vérifiez sa courbe de poids. Pesez-le régulièrement, soit une fois par mois avant ses trois ans et tous les trois moins à partir de ses trois ans. C’est ainsi que vous pourrez surveiller l’évolution de sa courbe de poids.

Apprenez-lui à aimer manger en diversifiant sa nourriture. Pour cela, vous devez montrer l’exemple en consommant des aliments sains et variés. Offrez-lui si possible un cadre de repas agréable et mangez lentement pour qu’il puisse vous copier. Servez-lui de l’eau ou du jus une fois qu’il aura terminé son repas, car dans le cas contraire, il va se gaver de liquide et n’aura plus du tout faim.

Enfin, n’utilisez jamais la nourriture comme une punition ou une récompense, car cela risque de le rebuter sur des aliments en particulier.

Postez votre commentaire +

Aucune réaction

Postez votre commentaire