Que faire en cas de rupture abusive du CDD ?

cabinet d'avocat

Hormis la décision de ne pas poursuivre le contrat de travail pendant la période d’essai, le CDD est soumis à des règles précises et l’employeur ne peut y mettre fin à sa guise. Si la raison évoquée ne semble pas justifiée ou semble trop floue pour être acceptable, il faudra faire appel à un avocat immédiatement.

Une étude de la lettre transmise

cabinet d'avocat

En prenant contact avec un professionnel du droit du travail, comme JDB avocats, la personne qui estime être victime d’une rupture abusive de son CDD pourra avoir la confirmation de la part de l’avocat. Il ne faudra pas hésiter à faire un recours auprès des Prud’hommes. L’avocat choisi accompagnera l’employé lésé dans cette démarche et pourra le représenter lors de la confrontation avec l’employeur.

Les conseils de recruteurs

entreprise

Le cabinet juridique Ingenium Consultants recommande de bien lire le contrat de travail avant sa signature même si elle organisée par un tiers qui a une charge de travail importante. Il s’agit d’une démarche essentielle pour s’assurer une évolution dans une entreprise en pleine confiance.

En procédant de la sorte, l’employé saura si le motif évoqué pour la rupture de son contrat faisait bien partie de celles prévues sur son contrat de travail. Si ce n’est pas le cas, il sera légitime de faire un recours pour obtenir réparation. Seules les raisons faisant partie du code du travail seront prises en compte par les autorités juridiques dans ce type d’affaires.

Postez votre commentaire +

Aucune réaction

Postez votre commentaire